Negro Angelo
«Nouveau câblage !»

Depuis le 1er mars 2019, Angelo Negro est actif en tant que « Chef projets réseau à Amriswil » chez nous. Début avril, il a pris possession de notre nouveau bureau Helltec à Amriswil. Angelo n’est pas un inconnu dans la branche, il peut s’appuyer sur 30 ans d’expériences dans la branche du câble.

Peux-tu très succinctement nous présen-ter ton parcours professionnel ?

Depuis mon engagement dans la branche du câble et de la communication en 1988 j’ai parcouru à peu près tous les secteurs de cette branche. Mon premier engagement a été technicien HF chez Telekabel Arbon AG, ensuite j’ai progressé en tant que chef de projet et de construction aup-rès du bureau d’ingénieurs IFAC à St. Gallen. En 2005 j’ai pris le poste de directeur technique chez RKO Signal AG Amriswil et j’y suis resté jusqu’en 2017. Après un séjour de 10 mois en Italie, je suis revenu en Suisse et j’ai pu redémarrer chez REA Amriswil comme technicien réseau de communication avant d’accepter un nou-veau challenge dès le 1er mars 2019 chez Helltec Engineering AG.

Qu’est-ce qui t’as particulièrement marqué dans ta vie professionnelle ?

Ce qui m’a particulièrement marqué a été mon engagement chez RKO Signal AG, actuellement Qline Ostschweiz AG, et dans cette entreprise spécialement mon supéri-eur hiérarchique, Peter Salvisberg, qui était à cette époque le directeur avisé et visionnaire de la société RKO Signal AG.

Ton engagement chez nous a été assorti d’une formation d’un mois à Rothenburg. Quelles ont été tes premières impressions ?

Je connais et apprécie Helltec depuis 2005. Pourtant j’ai été impressionné du climat de travail professionnel et harmonieux qui règne dans les bureaux de Helltec à Rothenburg.

Quel est de ton point de vue le plus grand challenge en général de la branche câblée ?

De mon point de vue, le plus grand challenge de la branche câblée est celui de continuer à mettre à disposition des clients des offres concurrentielles correspondant au marché existant. Afin d’être acceptés par les clients, les exploitants de réseaux sont contraints continuellement de mettre en place les conditions techniques de leurs infrastructures.